Hinault, Caroline – Solak

Tout au Nord, Solak est un drapeau et quelques baraques dressées dans l’infini glacé, un lieu néanmoins gardé par deux militaires au passé trouble et un géologue qui étudie la glace profonde et apprécie la poésie
Or voilà qu’arrive un tout jeune soldat déposé par hélicoptère, c’est «le gamin» dont le regard en pic de glace, le mutisme et le mystère dérangent les deux militaires, surtout Roq, cet homme abject qui n’aime rien tant que boire et dépecer les animaux qu’il abat avec une jubilation féroce
Outre Roq, il y a Piotr le narrateur de cette histoire. Sous sa rugosité désabusée, Piotr cache une culpabilité qu’il paye chaque jour depuis qu’il a demandé d’être envoyé sur cet invivable îlot de glace
Novembre s’amène et avec lui la longue Nuit boréale

Ce livre est une merveille d’écriture avec cette langue qui s’enfouit dans les tons les plus bas et atteint les plus sublimes coloratures, avec cette inventivité de phrasés et d’images surprenante pour un premier roman, avec ces pages qu’on lit et relit en s’en émerveillant
Un livre tout en atmosphère où l’attente d’un drame est palpable, monte et descend au gré du temps et des échanges, où cependant, quoiqu’on élucubre, rien ne peut se deviner de ce qu’il adviendra
Magnifique !

11 réflexions sur « Hinault, Caroline – Solak »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :