Vargas, Fred – L’homme aux cercles bleus

Premier Fred Vargas lu, au moment où Adamsberg rencontre Danglard, quand d’emblée et tout naturellement s’engagent de savoureuses joutes verbales entre un commissaire singulièrement dépourvu d’ego mais largement pourvu en intuition et son coéquipier furieusement cartésien jusqu’à ce que l’alcool ait raison de sa raison.
Pendant ce temps un homme trace de grands cercles bleus au centre duquel gît un objet déchu, couvercle, trombone, cannette etc. La grandeur de ces cercles conduit Adamsberg à prédire leur usage à des fins funestes et en effet, un beau matin, une femme trône au centre de l’un d’eux, égorgée.
L’enquête se fera sans heurts et sans surprise, toute la qualité du livre reposant sur les dialogues entre les deux policiers, puis avec Mathilde l’océanographe en escale à terre afin d’y prendre un bain de foule. Belle et fantasque, elle n’a peur de rien et se rit de tout, elle est la seule à avoir vu, de loin, le petit homme aux craies bleues.
Léger et facile, c’est un roman policier idéal pour une reprise de lecture après une anorexie livresque

4 commentaires sur “Vargas, Fred – L’homme aux cercles bleus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s