Ware, Ruth – Les cinq règles du mensonge

Règle un : Dis un mensonge : règle deux : Ne change pas ta version : règle trois : Ne te fais pas prendre ; règle quatre : Ne pas se mentir les unes aux autres ; règle cinq : Savoir quand cesser de mentir.
Quand quelqu’un meurt, ce n’est plus un jeu

Isa, Kate, Thea et Fatima se sont liées d’amitié dès leur entrée à Salten House, pensionnat anglais de jeunes filles . Isa, dernière venue et narratrice, est initiée au jeu du mensonge qui scelle leur amitié mais leur vaut l’inimitié de nombreuses personnes.
17 ans plus tard, quand Isa, devenue mère, reçoit un appel urgent de Kate, elle part aussitôt la rejoindre au Moulin des Brisants qui, jadis, accueillait le quatuor d’amies lors de week-ends enchantés Toutes sont au rendez-vous, unies davantage par un mensonge commun qui ne fut plus un jeu que par leurs souvenirs heureux. Un mensonge dont les pans aujourd’hui s’effritent en même temps que la structure du Moulin rongée par les eaux
Mais un mensonge peut en cacher un autre, une forêt d’autres

Un lourd secret plane sur ce drame, un secret qui maintient sa tension tout au long de ce roman puisqu’il se situe bien ailleurs que là où l’on pense, qu’il gît sous plusieurs couches de mensonges.
L’histoire entremêle passé et présent sans heurts, le seul défaut de ce livre, réside dans le caractère impulsif et la manque de cohérence des personnages

Merci à NeGalley et aux éditions Fleuve noir

%d blogueurs aiment cette page :