À la Une

Bonnot, Xavier-Marie – Les vagues reviennent toujours au rivage

Retraité de la police à Marseille, Michel De Palma ne s’intéresse désormais plus qu’à son voilier et au violon, jusqu’ ce qu’il apprenne le suicide douteux de celle qu’il aima jadis, Thalia, une médecin qui a voué sa vie aux migrants, ceux échoués dans le camp de Moria à Lesbos, ceux repêchés dans la Mare Nostrum, ceux partout refoulés avec une haine grandissante jusqu’à Marseille, ultime étape de son voyage en Humanisme
A l’insu de la police, De Palme pénètre chez Thalia et se saisit de dossiers s’y trouvant encore, parmi lesquels un manuscrit consignant le calvaire d’ une jeune syrienne, Amira, que Thalia avait pris sous son aile.
De Palma mettra alors ses pas dans ceux de Thalia comme en un pèlerinage. tandis qu’à Marseille la police enquête dans le milieu des identitaires

Ce récit extrêmement bien documenté nous donne à voir, sous un prétexte policier, la violence de l’extrême droite qui fleurit aux abords de la Méditerranée et organise l’abattage de tout étranger-dépourvu-de-tout, sans être inquiétée par les autorités locales
L’Europe est divisée, nous démontre l’auteur, non seulement entre autochtones et migrants, mais également entre défenseurs des Lumières et partisans de la Haine
Un livre intelligent, bien écrit, avec des personnages douloureux, blessés dans leurs aspirations et profondément seuls

Merci à NetGalley et aux éditions Belfond pour ce livre