Merle, Olivier – Dans l’ombre du loup

A Abidjan. deux enfants et leur mère sont abattus d’une balle durant leur sommeil. Il semble que le mari ait alors loué une voiture pour disparaître définitivement
Quelques années plus tard, à Rennes, Kerdegat, un PDG riche et arrogant, exige de la police qu’elle recherche l’auteur de lettres anonymes et d’appels téléphoniques muets qu’il reçoit à minuit onze précises. L’enquête est confiée au commandant Grimm, un homme renfermé, climato-pessimiste et pétri de contradictions, ainsi qu à ses trois équipiers qui se complètent à merveille
L’affaire prend un tour plus sérieux quand un sac poubelle contenant les restes d’un corps de femme sans tête est déposé sur le perron des Kerdegat.
Qui est-elle? Ce geste est-il en lien avec les sinistres appels et lettres?
Ces questions conduiront les policiers dans un club sado-masochiste, sur un chantier aux horreur et, après plusieurs fausses pistes, dans un traquenard d’envergure

L’écriture possède une certaine beauté qui a la modestie de se laisse oublier,
les personnages détiennent une réelle épaisseur, de celle qui les amène à se révéler à eux-mêmes, tout en restant plongés dans l’action.
Enfin l’intrigue retient constamment l’intérêt et si les pistes semblent partir en tous sens, l’auteur, tel un marionnettiste, maîtrise parfaitement les ficelles de son sujet
Mon seul regret est que ce livre ne possède pas l’indispensable dimension d’un sens qui le dépasserait et le rendrait dès lors inoubliable

Merci NetGalley et aux éditions XO pour cette lecture

Bonnot, Xavier-Marie – Les vagues reviennent toujours au rivage

Retraité de la police à Marseille, Michel De Palma ne s’intéresse désormais plus qu’à son voilier et au violon, jusqu’ ce qu’il apprenne le suicide douteux de celle qu’il aima jadis, Thalia, une médecin qui a voué sa vie aux migrants, ceux échoués dans le camp de Moria à Lesbos, ceux repêchés dans la Mare Nostrum, ceux partout refoulés avec une haine grandissante jusqu’à Marseille, ultime étape de son voyage en Humanisme
A l’insu de la police, De Palme pénètre chez Thalia et se saisit de dossiers s’y trouvant encore, parmi lesquels un manuscrit consignant le calvaire d’ une jeune syrienne, Amira, que Thalia avait pris sous son aile.
De Palma mettra alors ses pas dans ceux de Thalia comme en un pèlerinage. tandis qu’à Marseille la police enquête dans le milieu des identitaires

Ce récit extrêmement bien documenté nous donne à voir, sous un prétexte policier, la violence de l’extrême droite qui fleurit aux abords de la Méditerranée et organise l’abattage de tout étranger-dépourvu-de-tout, sans être inquiétée par les autorités locales
L’Europe est divisée, nous démontre l’auteur, non seulement entre autochtones et migrants, mais également entre défenseurs des Lumières et partisans de la Haine
Un livre intelligent, bien écrit, avec des personnages douloureux, blessés dans leurs aspirations et profondément seuls

Merci à NetGalley et aux éditions Belfond pour ce livre

Chatfield, Tom – Bienvenue à Gomorrhe

Azi Bello est un hackeur passionné et génial. Son but est de s’ infiltrer dans les réseaux néo-nazis pour saper leurs projets. Mais un jour une Organisation l’embarque de force, avec pour mission de s’introduire dans Gomorrhe, cette branche la plus secrète et monstrueuse du darknet qu’utilise, entre autres, l’état islamiste. Et cela au péril de sa vie.
Protégé, caché successivement en Allemagne, en Grèce et aux USA, Azi devra échapper à diverses attaques dont il distingue mal la provenance tant tout est dissimulé, faux et piégé dans le monde du darknet
En parallèle, l’auteur nous emmène en Syrie auprès de jeunes djihadistes venus d’Europe, contraints de commettre les pires atrocités et soumis à un régime de terreur. L’un d’eux, désireux de s’enfuir, a entendu parler d’Azi

Pour le néophyte auquel le monde du piratage et de la technologie lourde échappe, la limite entre le réalité et l’imaginaire reste floue, aussi vaut-il mieux se laisser porter sans défiance dans cette aventure trépidante pour y trouver plaisir et acquérir, au passage, quelques connaissances .
Malgré quelques incohérences et une certaine superficialité, ce roman ouvre sur un paysage peu abordé et se voit porté par une écriture au rythme impeccable

Merci à NetGalley et à Hugo Thriller pour cette lecture

Nay, Roz – La sentinelle

Alex, assistante sociale à la protection de l’enfance, vit en couple avec un Chase, garçon naïf mais profondément gentil
Un jour Ruth, sa soeur aînée disparue après avoir fui sa famille dix ans auparavant, frappe à sa porte en lui demandant de l’héberger car elle est enceinte et ne sait où aller
Alex accepte à la condition que Ruth ne parle jamais de leur passé, en particulier de ce drame épouvantable qui mit fin au bonheur familial

Les soeurs prennent tour à tour la parole et si l’auteure les présente toutes deux comme des manipulatrices. Si elle tente de susciter notre méfiance envers chacune d’elles doublée de la défiance qu’elles se portent mutuellement, ce n’est là qu’un procédé dilatoire car il est évident, et cela dès le départ, que l’une d’elle est gouvernée par un monstre enfoui en elle.
Alors oui, il y a la crainte que le monstre ne gagne la partie, il y a la curiosité de connaître ce drame d’enfance qui a brisé leurs vies, ce qui procure au roman une tension et un rythme certains, mais les personnages manquent de finesse, de profondeur et de complexité, cette dernière se réduisant à la duplicité chez l’une et à la confusion chez l’autre
Quant à l’écriture, elle est efficace, sans plus

Merci Hugo Thriller et NetGalley pour ce livre

Thomas, Bev – Envers et contre Tom

Ruth Hartland dirige un centre de thérapie des traumatismes dans lequel elle travaille comme psychothérapeute
Sa compétence est néanmoins traversée d’une faille : Il y a 18 mois son fils Tom, tout juste adulte, a brusquement disparu. Tom a toujours été un enfant solitaire, renfermé et asocial, raisons pour lesquelles Ruth l’a surprotégé et surinvesti, au détriment de la jumelle de Tom, et au détriment de son couple car son mari ne supporte plus l’obstruction qu’elle fait à l’autonomie de leur fils
Alors le jour où Dan, un patient ressemblant furieusement à Tom se présente, Ruth ne peut résister au désir de le prendre en charge, de lui accorder ce qu’elle refuse aux autres patients et d’outrepasser les limites thérapeutiques
Et bien sûr Dan, cet étrange jeune homme, va se jeter dans la faille de Ruth

Très agréable à lire, non dénué de propos intelligents et perspicaces, ce roman irrite cependant par l’acharnement que met Ruth à se dissimuler et à dénier sa passion maternelle envers et contre Tom
Car être une bonne mère ou une bonne thérapeute c’est d’abord et surtout savoir sacrifier ses propres pulsions et passions envers l’autre pour l’autre

%d blogueurs aiment cette page :