Fel, Jeremy – Les loups à leur porte

Qu’est ce que le Mal radical ? C’est celui qui l’on rejoint lorsque l’on s’empare de l’autre comme d’un objet pour le détruire avec la jubilation perverse de qui a transgressé les lois du vivant
Tel est Walter, celui dont l’ombre froide plane sur les scènes de ce livre dès lors angoissant, tendu, insoutenable. Lui donc, et quelques autres.
Qu’est ce que le Bien absolu ? C’est celui de qui a rencontré le Mal absolu, en a souffert au plus profond de son âme et de son coeur et qui, pourtant, jamais n’abdique une parcelle de son désir du bien, et, n’abdiquant pas, le réalise
Telle est Marie-Beth, subissant le Mal, le fuyant, s’y opposant sans répit, . Elle, et un autre.
Au départ, ce livre s’offre comme une multitude de petites scènes apparemment sans lien. On s’y perd, on est désorienté, un peu submergé.
Et puis certains personnages, parfois même secondaires, reviennent plus tard dans une autre scène, sur un autre lieu, pour un autre rôle et même, pour l’un d’eux, sous un autre nom.
Vient ensuite le tournant décisif ensuite duquel les scènes éparses deviennent chapitres, les chapitres se lient, se déploient . Et le livre, comme les vies, reprend son rythme
Une oeuvre magistrale, tramée comme une composition musicale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s