Koudero, Michaël – Des visages et des morts (ou Les enfants d'Érostrate)

Quand l’inspecteur Milan apprend que son ami d’enfance a été torturé, il demande à collaborer avec la capitaine Laura Esposito chargée de l’affaire. Prévoyant sa mort, l’ami avait déposé en lieu sûr une vidéo qui montre le supplice et la mort d’ une jeune femme.
Le corps d’une autre victime exécutée avec la même cruauté conduit les deux français en Belgique où opère le commissaire Adami. Ce dernier, plus âgé, tremble quand il réalise que les visages et les tortures infligées à ces femmes sont en tous points pareils à ceux des femmes détruites 24 ans plus tôt par « Le Borgne » aujourd’hui frappé d’un handicap
Pourquoi imiter à ce point les crimes du Borgne ? Comment le lien s’est-il instauré entre l’emprisonné et son copycat ?
Questionné, Le borgne se rengorge d’avoir acquis la reconnaissance. D’ailleurs qui mieux que la presse aura suscité cet engouement pour lui, le désormais célèbre tueur ? Désormais chaque frustré pourra se forger une notoriété en reproduisant ses crimes

Une bonne idée un peu maladroitement exposée, une écriture qui se cherche encore et des personnages aux caractères assez convenus, toutes choses pardonnables quand il s’agit d’un premier livre. Un auteur à suivre donc…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s