Chaparro, Carme – Je ne suis pas un monstre

« Monstre » désigne cette monstration , cette mise en scène pléthorique de soi sous forme de selfies, de téléréalité etc. « Je ne suis pas » est la formule de dénégation connue depuis Freud comme une vérité méconnue sur soi qui ne peut se révéler que sous la forme négative
Ana Aren est inspectrice à la brigade des mineurs, elle se morfond encore de n’avoir jamais retrouvé le petit Nicolas disparu deux ans auparavant et enlevé, selon la rumeur, par le Slender Man. Or voici qu’un enfant en tous points semblable disparaît en plein centre commercial. Dès lors pour Ana, plus rien n’existe que la traque de ce Slender Man. Un second insuccès lui serait fatal
Inès Grau, une amie d’Ana, est journaliste à la télévision. Elle doit couvrir l’événement et, pressée par son patron, use de tous les moyens pour informer son public sur l’enquête en cours.
Tandis qu’Ana et son équipe travaillent nuit et jour, un troisième enfant disparaît dans le même centre commercial

Ce livre met en avant le contraste entre le chagrin infini des mères terrifiées, mutilées de leur enfant, repliées sur leur douleur et le tapage indécent des médias avides d’effets spéciaux à renouveler sans cesse dans un flux broyant les êtres et leurs drames
Mais hélas ce livre reste en superficie et ses révélations finales sont décevantes

4 commentaires sur “Chaparro, Carme – Je ne suis pas un monstre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s