Loubry, Jérôme – Les refuges

Quand Sandrine apprend qu’elle hérite des effets de Suzanne, sa grand-mère jamais rencontrée, elle n’est guère enthousiaste, d’autant plus que la vieille dame vivait sur un îlot pluvieux où n’habitent plus que quelques personnes jadis engagées avec Suzanne afin d’accueillir dix enfants traumatisés par la seconde guerre mondiale
Parvenue sur l’île, Sandrine ressent un malaise, une inquiétude, une peur qui vont grandissant au fil des jours.
Puis, plus tard, on la retrouve sur le continent, hagarde, les vêtements trempés du sang d’un autre. La jeune psychiatre appelée auprès de Sandrine mettra alors tout son coeur à écouter son terrible récit.

Un refuge, c’est une histoire, un poème, un livre où s’évaporent les larmes.
C’est une île où débarquer quand advient l’insupportable.
C’est une grand-mère dont la chaleur console l’enfance blessée.
C’est la boisson dans laquelle s’oublie l’épreuve.
C’est l’espace dans lequel il nous est possible de vivre
C’est l’inépuisable force et l’inépuisable faiblesse de notre humanité
Lisez ce livre, il est captivant, intelligent, imprévisible, bouleversant, très bien écrit, et surtout il est ce refuge qui accueille tous les réfugiés que nous sommes

3 commentaires sur “Loubry, Jérôme – Les refuges

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s