Chattam, Maxime – Que ta volonté soit faite

Nous sommes dans l’Amérique profonde, dans ces terres où le labeur et la réputation fondent la vie sociale. C’est là que vit Jon Petersen, un fils d’agriculteur n’ayant, depuis l’enfance, qu’un seul plaisir : violenter, écraser les faibles, humilier, nuire et détruire tant physiquement que psychologiquement son entourage, et tout cela bien sûr en restant impuni grâce aux menaces, aux chantages et à l’écrasement total de ses victimes. Le shérif Jarvis est son exact opposé: généreux, dévoué, loyal, très amoureux de sa femme, mais désespérément démuni face à ces viols de jeunes filles et ces crimes sans témoins ni preuves.
Il faudra 20 ans et l’aide de la providence pour que ces crimes soient enfin résolus.
Si la majeure partie du livre inspire le malaise, voire la nausée face à ce monstre qu’est Jon Petersen, ce n’est pas là le travers, mais bien le dessein de l’auteur dont le récit s’adresse tant à notre intelligence qu’à notre sens des responsabilités.